Evaluation variétale

vanilla-600x266.jpg
abricot.jpg
abricot rouge.jpg
abricot tachete.jpg

Objectif

Définir par créneau de maturité les variétés les plus intéressantes pour la production d’abricot en Rhône Alpes

Préciser les qualités et défauts des principales variétés mises sur le marché 

Suivre le comportement des principales variétés de diffusion récente

 

Ce type de verger permet de travailler sur plus d’arbres qu’en collection variétale et à plus long terme, avec enregistrement des temps de travaux, permettant l’élaboration de calculs économiques.

Comment ?

Support : combien de variétés ? Les références (graph' avec les variétés principales par créneau ?)

Protocole : qu'est-ce qui est suivi et observer ? Combien de temps ? ...

Suivi dans le réseau du CTIFL...

Résultats

Quelques exemples de conclusion de ces essais :

Lido et Delicot se confirment comme d’excellentes variétés pour la région Rhône Alpes, tout comme Milord

Pour Bergeron, on peut voir qu’en situation de plaine, les conditions de repos hivernal ne sont plus réunies chaque année pour permettre une pleine production

Vanilla Cot, présente un bon potentiel et son fruit de type « blanc » et qualitatif la rend toujours intéressante pour un marché de circuit court

Sur le créneau de saison, les variétés de type « rouge », Rubissia, Rouge Cot et Bolero se sont bien comportées. Cirano et Cheyenne par contre, présentent des fruits de très bonne qualité mais sont handicapées par leur autostérilité et leur floraison précoce

Pour en savoir plus, consulter les fiches synthétiques ou les rapports d'essais sur le sujet.

Commentaires/Conclusions : L’année 2020, a permis d’observer quelques variétés potentiellement intéressante sur le créneau précoce, toujours pauvre en variétés rustiques (pour la région Rhône Alpes) tant au niveau de la production, que de l’épiderme, ou de l’époque de floraison. Et également permis d’en écarter d’autres, soit pour leur épiderme, soit pour leur qualité gustative moyenne.

Sur le créneau de saison, les variétés de type « rouge », Rubissia, Rouge Cot et Bolero se sont bien comportées. D’autres variétés, avec le même type de fruit pourraient compléter cette gamme d’abricots rouges et de bonne qualité.

Le renouvellement est lent sur le créneau Bergeron, alors qu’un peu plus tard (Bergeron +15 jours), la variété Nelson parait intéressante. Deux à trois variétés prometteuses ont été vu pour la première fois en 2020 et devront donc confirmer. Début août, la variété Madrigal a confirmé son intérêt pour notre région, alors qu’en toute fin de saison, la variété Agostino peut être une alternative à Farlis.

 

MATERIEL VEGETAL

Comportement des principales variétés

Début de l’essai : 2017

Commentaires/Conclusions : Sept variétés d’abricot rouge assez proches en maturité sont observées. On peut voir en 4ème année des différences dans la mise à fruit des arbres, liées essentiellement au niveau de la floraison (intensité, autofertilité, époque). Cirano et Cheyenne qui présentent des fruits de très bonne qualité sont handicapées par leur autostérilité et leur floraison précoce (ex : gel de 2018 et de 2020). Rubilis présente un bon potentiel, ma sa qualité gustative sera très dépendante du stade de cueillette (difficile à apprécier avec sa forte coloration). Rubissia, Bolero et Rouge Cot peuvent être des variétés très intéressantes sur ce créneau de fin juin, avec de bonnes qualités de fruits.

Fuego, également de bonne qualité, a déçu par une sensibilité du fruit à des tâches, déclassant environ 50% des fruits.

 

MATERIEL VEGETAL

Comportement des principales variétés

Début de l’essai : 2011 à 2014

Commentaires/Conclusions : Mediabel ne devra pas avoir une alimentation hydrominérale trop importante (en fonction du calibre) à l’approche de la récolte, pour ne pas favoriser les problèmes d’épiderme. Sachant que toute récolte anticipée nuira à sa qualité gustative.

Vanilla Cot, présente un bon potentiel et son fruit de type « blanc » et qualitatif la rend toujours intéressante pour un marché de circuit court.

Farlis devra être plantée à des densités plus élevées que d’autres variétés, avec un calibre restant sur du 2A afin de diminuer d’éventuels problèmes de fente en cas de pluie. La coloration rouge/rosée étant acquise assez tôt, on veillera à ne pas anticiper la cueillette.

Lido et Delicot se confirment comme d’excellentes variétés pour la région Rhône Alpes, tout comme Milord. Pricia apparait trop sensible à la bactériose dans beaucoup de situation.

Quand à Bergeron, on peut voir qu’en situation de plaine, les conditions de repos hivernal ne sont plus réunies chaque année pour permettre une pleine production.

MATERIEL VEGETAL

Comportement des principales variétés

Début de l’essai : 2015 et 2016

Commentaires/Conclusions : En fin de 6ème année, la variété Luxared a eu un bon comportement en 2020, mais devra confirmer (sa production ayant été aléatoire jusqu’à maintenant). Le fruit est attractif et de qualité.

En variétés de saison,  Apridélice est trop sensible aux maladies de conservation et présente un déficit de floraison depuis 2 ans.  Kalao est une variété intéressante pour sa rusticité. Swired, se confirme comme intéressante pour la région sur le créneau Bergeron, avec un bon potentiel, une bonne qualité de fruit et un arbre facile à faire. La floraison précoce et une certaine sensibilité à la bactériose seront toutefois à prendre en compte avant son implantation. Farbela est une variété très rustique en production, mais de calibre et qualité souvent moyenne. Le gel de 2020 a eu un effet bénéfique (éclaircissage sévère dès la fleur).

Verger d’évaluation variétale abricot en conduite Biologique

Début de l’essai : Tranches de plantation de 2016 à 2020

Objectif : Connaître le comportement des principales variétés d’abricot en culture biologique, que ce soit au niveau agronomique (vigueur, production, qualité…) ou sanitaire  (comportement vis-à-vis des principales maladies : Monilia sur fleurs et sur fruits, Rouille, Oïdium, Tavelure…). Les variétés sont sélectionnées d’après les connaissances acquises dans le réseau d’évaluation coordonné par le Ctifl dans le cadre de la charte variétale.

Commentaires/Conclusions : Le verger a eu une bonne installation générale, malgré quelques problèmes de reprises sur des arbres plantés en œil dormant. Des mortalités sont constatées depuis cette 2019 à priori pas directement liées au mode de culture biologique. L’enroulement chlorotique étant encore peu présent.

Au niveau variétal, Lady Cot et Samouraï ont manifesté une sensibilité élevée au monilia sur fleurs, les années précédentes.

Les autres variétés ont un comportement satisfaisant, ou seulement perturbé par des problèmes non liés à la production biologique (pollinisation, bactériose)

Les variétés ayant le meilleur comportement sont soit les plus vigoureuses, soit les plus productives. Une densification serait donc intéressante ; c’est ce qui a été fait sur la tranche de plantation de 2019 en axe, avec des résultats agronomiques prometteurs.

Au niveau sanitaire, le monilia sur fleurs a été peu problématique en 2020. Des problèmes de conservation post-récolte ont été rencontrés, qui soulignent le fait que les fruits ne peuvent pas être conservés aussi longtemps qu’en culture conventionnel.